Toyota Prius 2

La Toyota Prius est devenue en quelques années l’emblème de la voiture « propre ». Bien que remplacée en 2009 par une troisième génération, la Prius II restera La voiture qui a démocratisé la motorisation hybride auprès du grand public.

Prius - vue 3/4

Toyota a débuté la commercialisation de la Prius (première génération) en 1997 (en 2000 en France). Cette première version, bien que très aboutie sur le plan technique, ne rencontra cependant pas un grand succès commercial.

Ce n’est qu’avec la sortie de la seconde génération en 2004 que la marque nippone pu constater le véritable succès de sa technologie hybride. Entre 2004 et 2009, Toyota a écoulé plus de 1,5 million de Prius dans le monde.

Prius - profil

Prius Linea Sol Pack - intérieur

La Toyota Prius 2 est un véhicule hybride parallèle à dérivation de puissance (appelé aussi « série-parallèle ») associant un moteur thermique (essence) et un moteur électrique. Le moteur électrique est alimenté par une batterie Nickel Metal Hydrure (Ni-MH). L’utilisateur n’a jamais besoin de recharger les batteries. Elles sont rechargées par le moteur thermique et grâce à un alternateur qui transforme l’énergie cinétique en courant électrique lors des phases de décélérations notamment.

En fonctionnement hybride normal, l’électronique embarquée du système HSD (Hybrid Synergy Drive) gère l’utilisation des deux moteurs de propulsion. Il choisira notamment d’utiliser le moteur électrique dans les phases où le rendement du moteur thermique est sous-optimal. De même lors d’un besoin  de puissance (sur une accélération ou un dépassement par exemple), il pourra utiliser le moteur électrique en appoint du moteur thermique, le moteur électrique agissant alors un peu comme un turbo.

Il est aussi possible de forcer le mode 100% électrique. Pour cela l’utilisateur dispose d’un bouton « EV » (pour « Electric Vehicle »). Cependant ce mode n’est disponible que sous certaines conditions. Les batteries doivent être suffisamment chargées et la vitesse ne doit pas dépasser 50 km/h. En mode 100% électrique, Toyota annonce une autonomie de 2 km maximum. Cela est faible, mais l’intérêt de l’hybridation reste avant tout de pouvoir assister le moteur thermique. Au delà de l’aspect fort apaisant d’une propulsion électrique ultra silencieuse, pour soi comme pour les passants et riverains, l’utilisation du mode EV est particulièrement utile lorsque l’on rentre dans un parking souterrain ou toute autre endroit à l’atmosphère confinée.

Nous avons testé

Propriétaire d’une Toyota Prius Linea Sol Pack de 2006 depuis quelques mois, je peux vous faire part de mon expérience en usage réel.

Lorsqu’on prend le volant d’une Prius et qu’on met le contact en pressant le bouton « Power » du tableau de bord, on est tout d’abord surpris car, généralement… rien ne se passe. Seul le témoin « Ready » du tableau de bord nous indique que le moteur est « démarré », ou plutôt que la voiture est prête à démarrer car à ce stade le moteur thermique n’est pas en fonctionnement. Je dis « généralement » car il peut arriver que le moteur thermique démarre, pour, par exemple ventiler les batteries.

La boîte automatique propose 4 modes : « D » pour démarrer, « R » pour la marche arrière, « B » pour enclencher le frein moteur et « P » pour parking. Pied sur la pédale de frein, on enclenche le mode « D ». Une faible pression sur la pédale d’accélérateur et la voiture avance sans un bruit. Si le niveau de charge des batteries le permet, le moteur électrique est en effet toujours sollicité pour « lancer » la voiture. Dès qu’on enfonce de façon plus ferme la pédale d’accélérateur, le moteur essence se met en branle. Fenêtres fermées, celui-ci est quasiment inaudible. L’écran de l’ordinateur de bord nous fournit toutes les informations quant à la répartition des tâches. Il indique notamment si la voiture est propulsée par le moteur électrique seul, le moteur thermique seul ou les deux en même temps. De même, l’écran nous indique l’état de charge des batteries ainsi que leur rechargement par le moteur thermique ou par le freinage.

On entend souvent les détracteurs des véhicules hybrides avancer un manque de puissance et de reprises. Sans doute n’ont-ils jamais pris le volant d’une Prius, car le couple instantané du moteur électrique permet des accélérations bien meilleures que la plupart de ses concurrentes à moteur conventionnel.

Côté consommation, sur un véhicule de quatre ans d’âge, l’ordinateur de bord m’indique après quelques centaines de km une consommation moyenne de 5,1l. Même si on est assez largement au-dessus des 4,3l en cycle mixte annoncés par le constructeur, il faut relativiser ce chiffre par la fréquentation d’une portion d’autoroute à 130km/h de manière assez régulière. Or, à cette vitesse (stabilisée par le régulateur de vitesse), l’apport du moteur électrique est quasi nul. Par ailleurs, étant donné le gabarit de la voiture, cette consommation reste très en dessous des véhicules essence de même segment et de puissance similaire.

Au final, la Prius est une berline très confortable et apaisante à conduire. Elle donne un avant-goût de ce que seront les véhicules électriques de demain et les hybrides rechargeables qui offriront une autonomie électrique bien plus importante que la Prius actuelle.

Fiche technique

Moteur thermique

4 cyl essence 1497 cm3
Puissance max 77 ch (57kW) à 5000 tr/min
Couple max 117 Nm à 4000 tr/min

Moteur électrique

Synchrone à aimant permanent
Puissance max 68 ch (50 kW)
Couple max 400 Nm

Système hybride

Type parallèle à dérivation de puissance

Batteries Haute Tension

Nickel Metal Hydrure (Ni-MH)
6,5 Ah
201,6 V

Performances

Vitesse maxi : 170 km/h
0-100 km/h : 10,9 s.

Consommations (l/100km)

Cycle mixte : 4,3
Cycle urbain : 5,0
Cycle extra urbain : 4,2

Emissions de CO2 (g/km)

Cycle mixte : 104

Emissions de polluants

CO : 180 mg/km
NOx : 10 mg/km

Prix (à l’époque de sa commercialisation)

Finition Linea Sol : 24 950 Euros
Finition Linea Sol Pack : 28 700 Euros
Finition Linea Sol Pack IPA : 29 450 Euros

Bonus-Malus

Bonus : – 2000 Euros

Liens utiles

Le site officiel de présentation de la Toyota Prius 3
http://www.toyota.fr/cars/new_cars/prius/index.aspx

Prius Touring Club : un site de passionnés de voitures hybrides et notamment de Prius
http://www.prius-touring-club.com/

A lire également sur AlternativesEcologiques.net

La Honda Insight Hybride, une alternative à la Toyota Prius…

Toutes les voitures hybrides : la liste mise à jour régulièrement des voitures hybrides disponibles en France

2 réflexions au sujet de « Toyota Prius 2 »

  1. La prius II est un peu bruyante sur les grosses accélérations ou a vitesse elevee… Elle reste neanmoins une voiture très agréable au quotidien !

  2. La Prius II est probablement le véhicule le plus fiable au monde.
    pas d’alternateur, pas de courroie de distribution, pas de boite de vitesse, pas d’embrayage, pas de démarreur.
    Un moteur thermique quelque peu bruyant en comparaison d’une concurrente directe (Honda Civic Hybrid) mais bien moins gourmand que cette dernière.
    Une très bonne tenue de route, elle inspire confiance. Idéale en ville comme sur la route où l’espace à bord est agréable.
    Je n’ai aucun défaut à signaler pour cette auto.
    Le design plait ou ne plait pas mais a au moins l’avantage d’être original.
    C’est vraiment une super auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *